Soyons clair pour éviter toute déconvenue.

Toutes les consultations d'un avocat sont, en principe, payantes, ce qui est normal (à l'exception des consultations qui ne visent qu'à informer le client sur le coût de l'intervention de l'avocat). Chaque avocat fait comme il le souhaite concernant la facturation ou non de la première consultation mais peu travaillent gratuitement.

Nous passons en effet du temps sur un dossier pour évaluer si notre client est dans son droit ou pas : examiner ses pièces, écouter ce qu'il a à nous dire sur sa situation, ce qu'il souhaite faire dans l'avenir, le conseiller là-dessus et envisager avec lui l'opportunité d'entamer une procédure ou plutôt de tenter de régler amiablement son litige.

Un avocat peut parfaitement refuser de prendre une personne à l'aide juridictionnelle. En effet, l'avocat, comme toute personne, doit subvenir à ses besoins et l'AJ lui permet de percevoir en moyenne un honoraire trois à cinq fois moins important que son honoraire habituel.

Pour ne pas payer la consultation, il faut déjà que vous déposiez votre dossier d'AJ et qu'un avocat soit désigné. Ce dernier ne pourra alors vous demander aucun honoraire, sous réserve qu'il soit désigné à l'aide juridictionnelle totale. Malheureusement, il ne sera payé en fin de parcours que s'il y a procédure judiciaire. Ainsi, même si lancer une procédure n'est pas la meilleure option, il sera bien plus enclin à procéder ainsi que s'il n'avait pas été désigné au titre de l'AJ.

Vous pouvez également parfaitement aller consulter un avocat, payer la consultation, voir avec lui si votre dossier est solide et convenir ensuite qu'il vous assistera pour lancer la procédure à l'AJ s'il l'accepte. C'est une bonne solution.

Concernant le coût de la consultation hors AJ, les honoraires de l'avocat sont libres et dépendent de plusieurs critères comme la difficulté de l'affaire, la notoriété et de la spécialisation de l'avocat. La compétence a un certain prix, en tout état de cause.

De plus, on ne peut pas comparer une consultation rapide pour donner des informations "basiques" avec une consultation pointue de près de trois heures qui nécessitent des recherches au préalable.

Ainsi, peu d'avocats ne facturent pas la première consultation.


Je suis tout à fait d'accord avec vous un avocat doit être rémunéré pour son travail mais en fait mon souci principal est que mes moyens financiers sont faibles et j'hésite à dépenser de l'argent si c'est pour rien et je n'ai pas la moindre idèe du coup d'une simple consultation chez un avocat.Je pense aussi qu'avec l'aide juridictionnelle, l'avocat devrait être payé dès le début de l'affaire qu'il doit défendre et proportionnellement à la complexité de celle-ci, vous faites un métier difficile que doit être reconnu.

L'Etat n'est malheureusement pas de votre avis. Pour vous donner une idée, nous percevons moins de 800 euros pour un dossier prud'homal à l'AJ, ce qui correspond à environ six heures de travail sur le dossier.

Imaginez donc déjà un premier rendez-vous de deux heures. En règle générale, sur les dossiers prud'homaux, on est plutôt sur 15 à 20 heures de traitement sur les petits dossiers et parfois plus d'une centaine d'heures sur les très gros dossiers.

Une idée de départ serait d'aller aux consultations juridiques gratuites organisés par les Ordres dans les Palais de Justice ou également dans certaines mairies. La consultation durera une vingtaine de minutes mais cela peut déjà vous donner une idée de départ gratuitement. Attention à essayer de tomber sur un avocat pratiquant le droit du travail, ce n'est pas toujours le cas.

Si le dossier semble intéressant, vous pouvez tenter un rendez-vous payant avec un avocat pratiquant la matière (demandez l'annuaire de l'Ordre et cherchez les avocats spécialistes en droit social ou ceux dont le droit du travail est le domaine d'activité). Le rendez-vous sera facturé généralement entre 60 euros minimum (pour une petite durée de temps) jusqu'à 300 euros (long rendez-vous et étude poussée du dossier).

Il faut garder à l'esprit que l'avocat est un investissement sur l'avenir : son intervention vous décharge d'une partie du stress dû au litige et augmente fortement vos chances de succès et surtout vos chances d'obtenir un résultat bien plus satisfaisant pour vous.